Les noms occitans de champignons




Les habitants de notre Midi sont très mycophiles et mycophages. Leur engouement pour les champignons ne date certainement pas d'aujourd'hui et il s'est traduit par une grande richesse de dénominations.

Beaucoup d'entre elles sont tombées en désuétude devant la généralisation du français (et l'urbanisation de la population). Quelques noms survivent encore, avant que toute cette diversité linguistique disparaisse complètement il intéressant de recenser ce qui peut rester dans les mémoires ou les écrits anciens.

Voici donc une première sélection de quelques noms régionaux, avec autant que possible leur localisation et leur étymologie. pour faciliter la lecture, l'orthographe est modifiée pour tenir compte de la prononciation à la française (pardon pour les puristes), seuls on été conservés nh pour le son gn et lh pour le ll mouillé. Elle sera enrichie et je l'espére avec votre aide.

Guy Durrieu.

Les principales sources livresques sont :

Louis Alibert : Dictionnaire Occitan-Français, 1965

Frédéric Mistral : Trésor du Félibrige, dictionnaire Provençal-Français, 1878.

Ernest Nègre : Flore occitane du Tarn de Gustave Farenc, 1973.

Jean-Baptiste Noulet et A. Dassier : Traité des champignons comestibles, suspects et vénéneux qui croissent dans le bassin sous-pyrénéen, 1838.

Et tout d'abord n'oublions pas que pour chapignon on trouve les formes

camparol (Toulousain),

campaïrol (Albi),

camparo (Gascon),

campanholet…

Même étymologie que le français, camp = champ, campagnou, campagnol : qui habite les champs ; mais il existe aussi camparola, grande collerette du vétement féminin.

Il en dérive un certain nombre de composés :

camparol jaouné pour Lactarius deliciosus (champignon jaune),

camparol pégous pour Suillus granulatus (champignon collant).

On trouve aussi Boulet qui ne désigne pas forcément un bolet ou une espèce à tube, comme par exemple Boulet de prat pour Agaricus campestris. On entend aussi coucoumelo qui signifie mammelon

Les espèces rejetées sont souvent qualifiées de pisso gous ou pisso can (pisse de chien) ce denier cependant utilisé aussi pour Marasmius oreades.

Agaricus campestris :

Bouziguet (Mas d'Azil, 09), de bousic, vieux pré, habitat du champignon.

Boulet de prat : "bolet" de prés.

Pradelet (Toulousain, 31, Albigeois, Gaillacois, 81) habitant des prés.

Rouget (Toulousain 31) couleur rose de lames.

Agrocybe aegerita :

Piboulado (31, 81), Pibors (Cordes, 81) de Piboul, le peuplier, hôte fréquent du champignon.

Boulet de sauze (Toulousain, 31) "bolet" de saule

Sauzenado, quand on le trouve sur les souches de saule.

Amanita caesarea :

Boulet rous (Graulhet, 81), Boulet rouje (Toulousain) "Bolet" rouge.

Coucons (Mazamet, 81) œufs sur le plat.

Doumegal (Gaillacois, 81), doumengal (Toulousain, 31 et 11), champignon du dimanche ?

Oriol

Remejol (31, Lavaur, 81), Moujol, jaune d'œuf.

Amanita muscaria :

Dounegal fol (Gaillacois, 81) "oronge" folle

Mujolo folo (Lavaur, 81)

Armillaria mellea :

Cassenado (nord de 31) de casse, le chêne qui héberge le champignon sur sa souche.

Garrigada (81) de garric le chêne.

Tancada de garric (Alban, 81) de tanca, souche et garric chêne.

Boletus aereus :

Boulet negre (31), bolet noir

Bruguet negre (Gaillacois 81, voir B. edulis.

Boletus edulis :

Boulet (31)

Bruguet (Gaillacois 81), de bruga, bruyère, on trouve souvent les cèpes parmi les bruyères.

Boza (Alban, Réalmont 81), bouse de vache, aspect du cèpe bien développé et mou.

Mol (Toulousain, 31) pour le exemplaires mous.

Cantharellus cibarius :

Aourelheta (Mazamet 81), Aurelhon (Vaour, 81), évoque la forme d'une oreille.

Cabrilha, escravilha, scaravilha (Lavaur, Valence d'Albigeois …,81), chevrette.

Dorlhon, orlhon (Castelnau de Montmiral,81)

Hydnum sinuatum :

Pebret (Castelnau de Montmiral, 81), poivré ?

Totsandoun (Alban, 81).

Hygrophorus russula :

Vinassaïro (11), en raison de la couleur vineuse.

Lactarius deliciosus :

Boulet briqetat : "bolet" couleur brique

Boulet sagnos (Aude, 11) "bolet" qui saigne.

Roubellon (Toulousain, 31) petit roux.

Rousillou id., couleur rouge, rousol est le coquelicot.

Lactarius controversus, L. piperatus :

Pebret, de pebre le poivre.

Langermannia gigantea :

Boulet d'agnel (Languedocien) "bolet d'agneau" taille d'une tête d'agneau.

Cap de mort (Causse de Cajarc, 46), tête de mort, aspect et taille.

Leccinum aurantiacum :

Tremoulet, Tremoulada (31,81,82) de tremol, le tremble avec lequel le champignon est associé.

Lepiota procera :

Sant Miquelo et déformations samiquel, semiquero, miquelo (09, 31, 81) Saint Michel, époque de sortie en plaine.

Gonno (81) jupon de paysanne.

Quioul d'aze : queue d'âne (avant épanouissement du chapeau).

Lepiota pudica :

Morto de fred (Toulousain, 31), morte de froid, d'où son teint très pâle.

Marasmius oreades :

Cuia rete (Gaillacois, 81), queue raide;

Pissa can, pissa caneta (31, 81) pisse de chien ou de petite chienne.

Sécadou (Toulousain, 31) petit sec.

Lycoperdon sp. :

Loufa, loufa de can, loufa de loup (31, 34, 81), pet, pet de chien, de loup.

Lyophyllum georgei :

Moussairouns et variantes orthographiques (31, 81), mousseron, comme en français.

Morchella sp. :

Crespina (Gaillac, 81) voir Ramaria

Penchenilhas (Lautrec, 81) de penche, peigne, serait mal peignée ?

Marigoulo, mérigoulo, mirgoulo

Phallus impudicus :

Pistoun (Toulousain, 31), même étymologie que le latin.

Pleurotus cornucopiae :

Aoureillo d'oulmé (Toulousain, 31), oreille d'orme.

Pleurotus eryngii :

Bridoulo, écharde ?

Cardouneto relation avec le 'chardon" Eryngium campestre

Couderlo (Lauragais, 31) de couderc, prairie autour de la ferme et surpaturée, d'où abondance d'Eryngium.

Ramaria sp. :

Crespina (Cadalen, 81), crépue.

Frizas (Rabastens, 81), frisée.

Penchenilla (81) voir Morchella, mais ici peut aussi s'interpréter comme ayant des dents comme un peigne.

Manetas, manotas, manetas flouridas (31, 81) petites mains, petites mains fleuries. Tous ces noms évoquent l'aspect général de la fructification.

Russula cyanoxantha :

Griseto (les Barrières, 81), grisette, couleur générale du chapeau.

Russula virescens :

Verdeto, Berdeto, Berdoun (31, 32) verdette, verdet.

Paloumet (32, 40)

Suillus bovinus :

Camparol de biaou (Toulousain, 31) champignon de bœuf.

Suillus granulatus :

Campairol de pin, Pinherada, Pinheron (81), indiquent son association avec les pins.

Campairol pegous (31) champignon collant, évoque sa viscosité.

Tricholoma equestre :

Bidaou (32)